Author Archives: Paul Robe

  • 0

L’enfant sorcier et la psychanalyse – Didier Mavinga Lake

Comment la psychanalyse contribue-t-elle à éclairer les pratiques sociales en mettant en avant l’universalité de la subjectivité contre les tentations culturalistes ? Derrière le symptôme culturel, l’auteur montre que peuvent se cacher de véritables structures psychopathologiques ou des conflictualités psychiques.

Derrière les croyances en la sorcellerie dont sont accusés les enfants sorciers, se révèle une structure subjective qui vaut pour tous les enfants à travers le monde. Cet ouvrage a pour but de permettre de sortir du relativisme culturel, cette haine douce de la réalité, et de faire le lien entre le singulier de la culture et l’universalité de la subjectivité, et par là, de permettre une prise de conscience du fondement inconscient à l’œuvre dans le « traitement » – entre exorcisme et exclusion – des enfants sorciers, considérés comme des enfants sacrifiés ou des fétiches martyrisés. L’auteur rend compte de la manière dont la psychanalyse contribue à éclairer les pratiques sociales liées au couple sorcier/guérisseur au sein des populations migrantes d’origine africaine en France.

A propos de l’auteur
Docteur en psychopathologie et psychanalyse (université Paris 7 – Denis Diderot), Didier Mavinga Lake est psychologue clinicien, psychanalyste à Paris, membre du Cercle international d’anthropologie psychanalytique (CIAP) au sein d’Espace analytique. Il accompagne depuis une dizaine d’années des professionnels de santé (psychiatrie, pédopsychiatrie, médecine somatique) et des travailleurs sociaux (aide sociale à l’enfance, centres départementaux de l’enfance, fonctionnaires territoriaux…), dans « la prise en compte de la culture du patient dans les projets thérapeutiques » et de « l’interculturalité dans des établissements d’accueil des jeunes enfants et adolescents ».

  • 0

Journée annuelle d’étude le 19 janvier 2019

Les sources littéraires de l’œuvre de LACAN

Espace Analytique – 12 rue de Bourgogne 75007 Paris

 

 

 

 


 

Programme

 

Matin : 9h30 – 12h30

Markos Zafiropoulos  :  Jean Paulhan ou   Le guerrier appliqué…  à la passe

Colette Soler   :   Lacan et Joyce

Alain Vanier   :    Edgar Allan Poe et Lacan

 

Après-midi : 13h30 – 17h30

Gerard Pommier  : Joyce la résurrection des Finnegans

Marie-Jean Sauret : Sygne de Coûfontaine et l’éthique de la psychanalyse

Marie Pesenti : Les figures littéraires du féminin chez Lacan

Lionel Le Corre : Lacan et Gide


 

Participation

Cotisants du CIAP et d’Espace analytique :s’inscrire en adressant un mail à rensarfa@gmail.com;

– Autres participants : s’inscrire en adressant un chèque de 40 € (étudiants 15 €),ibellé à l’ordre du CIAP 

à René Sarfati,  26 Bd de  Bonne-Nouvelle 75010 Paris




  • 0

SYGNE International – Babel | N°2/2018 – 2019


www.sygne.net

S Y G N E : … signe que non

L’énigmatique négation qui signe la tragédie moderne, ce tic qui aux yeux de beaucoup défigure et rend méconnaissable le sujet, il revient à l’éthique de la psychanalyse de continuer à le supposer signifiant. Dans cette optique, le CIAP a choisi le nom de Sygne, une manière pour notre groupe, non pas de rendre hommage à son vain sacrifice au nom du Père, mais au contraire de reconnaître sa valeur d’otage dans la tragédie généralisée du Verbe. Fidèles à la filiation freudo-lacanienne et à l’orientation du CIAP, les pages numériques de la revue SYGNE seront dédiées au renouvellement de l’analyse du malaise dans la culture et de ses formes variables d’expressions. Signe que non, nunca es triste la verdad lo que no tiene es remedio…

 

The enigmatic negation which characterizes the modern tragedy, which in the eyes of many disfigures and renders the subject unrecognizable, must continually be supported by the ethics of psychoanalysis, thereby becoming meaningful. From this perspective, the CIAP has chosen the name of Sygne, a way for our group – not to pay homage to Sygne’s vain sacrifice in the name of the Father – but on the contrary, to recognize its value of being a hostage in the generalized tragedy of the Word. In order to remain faithful to the Freud-Lacanian lineage and the orientation of the CIAP, the digital pages of the journal SYGNE will be dedicated to the renewal of the analysis of civilization and Its malaise and its variable forms of expression. Signifying that no, nunca es triste la verdad, lo que no tiene es remedio…

 

Le corresponde a la ética del psicoanálisis continuar suponiendo significante la negación enigmática que distingue la tragedia moderna, ese tic que a los ojos de muchos desfigura y hace irreconocible al sujeto, Desde esta perspectiva, el CIAP ha elegido el nombre de Sygne, como una manera para nuestro grupo, no de rendir homenaje a su sacrificio inútil en el nombre del Padre, sino, por el contrario, para reconocer su valor de rehén en la tragedia generalizada de la Palabra. Fieles al linaje freudiano-lacaniano y a la orientación del CIAP, las páginas digitales de la revista SYGNE se dedicarán a la renovación del análisis del malestar en la cultura y sus formas variables de expresión. Signo que no, nunca es triste la verdad, lo que no tiene es remedio…


Éditorial


(FR) Sygne polyglotte –  Markos ZAFIROPOULOS

(ESP) Sygne políglota –  Markos ZAFIROPOULOS

(POR) Sygne polyglota –  Markos ZAFIROPOULOS

Traduction : Renato SARIEDINNE

(RO) Sygne poliglotă –  Markos ZAFIROPOULOS

Traducerea – Paul ROBE

(EN) Polyglot Sygne –  Markos ZAFIROPOULOS

Traduction : Jan Horst KEPPLER

(RUS) Sygne-полиглот –  Маркос Зафиропулос

Traduction : Maria  KARZANOVA

SOMMAIRE

LES RUBRIQUES :



DOSSIER


ARTICLES EN LANGUE PORTUGAISE


As lições de Sygne de Coûfontaine. O poder das mulheres e as mulheres de poder Markos ZAFIROPOULOS

Tradução: Juliana KÖNIG BORNHOLDT, Marcos VINICIUS BRUNHARI

Por uma genealogia psicanalítica do poder – Gérard POMMIER

Tradução: Mariana ORLANDI

ARTICLES EN LANGUE ESPAGNOLE

*Jornada del 1è de enero de 2015 del Cercle International d ‘Anthropologie Psychanalytique
Traducción : Adriana VARONA

*Secuelas lógicas en Lacan del texto de antropología psicoanalítica de Markos Zafiropoulos

Para una genealogía psicoanalítica del poder – Gérard POMMIER

Traducción : Maria Jesus TOBAR

Amor del poder y deseo del soberano – Paul Laurent ASSOUN

Traducción : Alexandra Lund

Figuras del héroe y lógicas del inconsciente : de Freud a Lacan – Markos ZAFIROPOULOS

Traducción : Mariana VARONA MARMOLEJO

ARTICLE EN LANGUE ROUMAINE


Dominația masculină: o analiză clinică a unei forme majore de putere (Bourdieu, Lacan, Lévi-Strauss) Markos ZAFIROPOULOS

Traducerea și adaptarea din limba franceză: Paul ROBE și Ruxandra POPESCU

ARTICLE EN LANGUE RUSSE


Клиническая фигура власти: мужское господство (Бурдье с Лаканом и Леви-Строссом)– Маркос Зафиропулос*

              * Заведующий исследовательской частью в CNRS (Национальный Центр Научных Исследований) и в Университете Пари-Дидро. Президент CIAP (Международная Группа Психоаналитической Антропологии). Психоаналитик, член EA (Espace Analytique)
 Maria KARZANOVA

*Suites logiques chez Lacan du livre de Markos Zafiropoulos : La question féminine, de Freud à Lacan ou la femme contre la mère, PUF Paris, 2010.

O crime,  a lei e o objeto a (sobre o fantasma e o sacrifício) – Renato SARIEDINNE


« Sortir du confort de la pensée occidentale »*

*Entretien avec Abdellah Taïa par Lionel LE CORRE

Liminality and Mourning* – Raphaëlle RABANES

*A clinical ethnography

Introduction aux échanges pour une analyse Freudienne du capitalisme financier – Markos ZAFIROPOULOS


BIBLIOTHÈQUE de Sygne


Palabras preliminares – Amelia Haydée IMBRIANO

A proposito de « La cuestion feminina de Freud a Lacan. La mujer contra la madre » de Markos Zafiropoulos

Lacan e Lévi-Strauss, ou o retorno a Freud – Markos ZAFIROPOULOS


Lacan et Lévi-Strauss ou le retour à Freud – Markos ZAFIROPOULOS


Note de lecture : Lionel Le Corre, L’Homosexualité de Freud, Paris Puf, 2017 – Markos ZAFIROPOULOS




Les VIDÉOS de Sygne


Les auteurs


Paul-Laurent ASSOUN : Professeur émérite de psychopathologie à l’Université Paris Diderot, Analyste Praticien adhérent d’Espace Analytique (APaEa).

Dina GERMANOS BESSON : Chargée de cours à l’université de Toulouse, psychanalyste.

Amelia H. IMBRIANO : Doctora en psicología clínica, Profesora titular y Decana del Departamento de Psicoanálisis de la Universidad Argentina J.F. Kennedy.

Maria KARZANOVA : Psychologue clinicienne, Paris.

Juliana KÖNIG BORNHOLDT : Psychologue clinicienne, Doctorante en psychopathologie et psychanalyse, Université Paris Diderot.

Jan Horst KEPPLER : Professeur d’économie à l’Université de Paris-Dauphine.

Lionel LE CORRE : Analyste praticien, Chercheur associé au CRPMS à l’Université Paris Diderot, Docteur en anthropologie psychanalytique.

Gabriel LOMBARDI : Profesor titular regular de Clínica psicológica de adultos, ‎Universidad de Buenos-Aires.

Alexandra LUND : Psychologue clinicienne, Paris.

Vannina MICHELI-RECHTMAN : Médecin Psychiatre, Analyste Membre d’Espace Analytique (aMEa).

Mariana ORLANDI : Psychologue clinicienne, Analyste praticien, Docteur en psychopathologie et psychanalyse, Université Paris Diderot.

Maria OTERO ROSSI : Psychologue clinicienne, Docteur en psychopathologie et psychanalyse, Université Paris Diderot.

Gérard POMMIER : Professeur émérite de psychopathologie, Analyste Membre d’Espace Analytique (aMEa).

Raphaëlle RABANES : Psychologue clinicienne, Doctorante en anthropologie de la médecine, Université de Berkeley.

Paul ROBE : Psychologue clinicien, Chercheur associé au CIAP.

Renato SARIEDINNE ARAUJO : Chercheur associé au PSYLACS à l’Université Fédérale de Minas Gerais, Chercheur associé au CIAP, Docteur en anthropologie psychanlytique.

Marie-Jean SAURET : Professeur émérite à l’université Toulouse, psychanalyste. 

Abdellah TAÏA : Ecrivain et Cinéaste, Paris.

Maria Jesus TOBAR CLASSEN : Psychologue clinicienne, Paris.

Adriana VARONA MARMOLEJO : Doctorante en « Recherches en psychanalyse », Université Paris Diderot.

Marcos VICENCIUS BRUNHARI : Psychologue clinicien, Doctorant en psychologie clinique, Université de São Paulo.

Markos ZAFIROPOULOS : Directeur de recherche émérite au CNRS, Directeur de recherches à L’École Doctorale « Recherches en psychanalyse et Psychopathologie », Université Denis Diderot, Analyste Membre d’Espace Analytique (aMEa).


Lettre d’information  – 3 novembre 2018